Déclaration

Aidez-nous à faire reconnaître que nous, communautés des chasseurs du phoque, respectons le bien-être animal, l’équilibre des écosystèmes, la conservation des espèces vivantes et les modes de vie des populations humaines.

Bien que le prélèvement du phoque soit une activité gérée dans la plupart des pays, nous voulons faire savoir aux gouvernements du monde entier ainsi qu’aux opinions publiques que nous sommes déterminées à :

  1. Obtenir une position mondiale commune sur des standards éthiques de prélèvement du phoque
  2. Adopter des codes éthiques nationaux et une certification de nos pratiques de chasse
  3. Faire ratifier par les Nations Unies une Déclaration universelle sur le prélèvement éthique du phoque

------- Déclaration universalle proposée par le Canada:      Français      English      Inuktitut


Vous n'avez pas Acrobat Reader ?
Cliquez ici pour le télécharger »

Adhérez à notre groupe Facebook et suivez-nous sur Twitter

Les rédacteurs de ce projet de Déclaration sont :

M. Charles Caraguel, D.V.M., M.Sc., aspirant au doctorat, est un vétérinaire français (École nationale vétérinaire de Toulouse, France). Il étudie les sciences (parasitologie moléculaire des animaux aquatiques) au 2e cycle au Département de pathologie et de microbiologie du Collège vétérinaire de l'Atlantique (AVC) de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard. M. Caraguel observe la chasse au phoque dans le golfe du Saint-Laurent depuis 2005 et est membre du Groupe de travail des vétérinaires indépendants (GTVI) sur la chasse au phoque du Groenland pratiquée au Canada.

M. Pierre-Yves Daoust, D.V.M., Ph.D., diplômé de l'"American College of Veterinary Pathologists". M. Daoust enseigne la pathologie anatomique et la pathologie faunique au Collège de médecine vétérinaire de l'Atlantique (AVC) de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard. Il participe à la chasse canadienne du phoque du Groenland à divers titres, notamment celui d’observateur, depuis 1999; auteur principal de « Animal welfare and the harp seal hunt in Atlantic Canada », article paru dans le Canadian Veterinary Journal en 2002, il est membre du Groupe de travail des vétérinaires indépendants (GTVI) sur la chasse au phoque du Groenland telle qu’elle est pratiquée au Canada.

Le Dr Bruce G. Hatcher (B.Sc., M.Sc. et PhD) occupe la chaire de recherche sur les écosystèmes marins à l’Université du Cap Breton. Il est également directeur de l’Institut Bras d’Or de l’Université, auquel un souffle nouveau a été donné. Avant cette nomination, il était professeur de biologie et directeur du programme des affaires maritimes de l’Université Dalhousie.

Le Dr Janice S. Henke (PhD en anthropologie culturelle et politique) est une scientifique américaine qui a effectué au cours des années 1980 une étude ethnographique de la chasse aux phoques du Groenland dans le golfe St-Laurent et au large de Terre-Neuve. En 1985, elle a publié l’ouvrage Seal Wars, An American Viewpoint. Elle habite New York où elle occupe le poste de rédactrice en chef du journal électronique du International Wildlife Management Consortium (Suisse).

M. Peter Irniq a été ministre du Développement économique du gouvernement des Territoires du Nord Ouest et sous-ministre au sein du gouvernement du Nunavut. Il enseigne maintenant la culture inuite.

Le chef Roy S. Jones fils a été pêcheur et capitaine. Il a également fait partie d’une administration locale indienne des Haïda, qui comprend la Haida Tribal Society et le Council of the Haida Nation. M. Jones est actuellement président de Pacific Balance (Colombie-Britannique).

M. Denis Longuépée est président de l’Association des chasseurs de phoques des îles de la Madeleine (Québec).

M. Eldred Woodford est président de l’Association canadienne des chasseurs de phoques (Terre-Neuve-et-Labrador).

Encore sceptique?

En savoir plus